Une école engagée

L’ENSASE est la seule école d’architecture en France à détenir la double labellisation Diversité/Égalité

Sous l’impulsion du ministère de la Culture, L’ENSASE a candidaté aux deux labels Afnor Diversité d’une part, et Égalité professionnelle femmes hommes, d’autre part.

Ces labels reconnaissent l’engagement des organismes à faire progresser leur gestion des ressources humaines en faveur de la promotion de la diversité, de la prévention des discriminations et de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.

Les deux labels répondent aux exigences d’un cahier des charges spécifique et à l’avis d’experts. Cette double labellisation est le fruit d’un important travail interne mené en concertation avec les différentes instances de l’ENSASE. Par ailleurs, L’ENSASE étant un établissement d’enseignement supérieur, l’ensemble des communautés de l’école, y compris les étudiant(e)s, a été associé à ces démarches.

L’engagement des instances convergent dans la volonté d’inclure tous les personnels et les étudiants, favorisant ainsi l’essaimage des cultures de diversité et d’égalité dans leurs futures pratiques professionnelles, des valeurs fondamentales pour l’ENSASE.

Des actions concrètes

L’école a élaboré diverses procédures et outils dans le but de garantir l’égalité des chances pour tous les acteurs et actrices ; de combattre les discriminations et les stéréotypes néfastes ; et de diffuser ces principes de respect de l’autre et de non-discrimination dans toutes son organisation et ses procédures.
Ces labels valident une organisation qui doit périodiquement engendrer une amélioration quantifiée.

Au quotidien, c’est un engagement constant qui anime l’ENSASE dans ses actions pour le développement d’une culture interne favorable à la diversité et l’égalité en direction des étudiants et des personnels comme en direction du public:

• Emploi de personnes en situation de handicap
• Mesures en faveur de l’égalité professionnelle en matière de rémunération
• Procédures de recrutement, d’accueil et de formation des personnels visant à prévenir les risques de discrimination et à favoriser la diversité
• Dispositif d’alerte et de signalement Allo Discrim et Allosexism pour signaler tout acte de discrimination
• Charte pour l’égalité entre les femmes et les hommes

Une école citoyenne

L’ENSASE est une école citoyenne, engagée dans la démocratisation de l’accès à l’enseignement supérieur.

La localisation dans l’hypercentre de Saint-Etienne traduit l’immersion de l’école dans la vie de la cité, elle expose d’emblée les étudiants aux problématiques urbaines, sociales et sociétales.

Synchrone à la création de l’Université de Saint-Etienne, l’ouverture de l’école d’architecture a répondu à la grande crise économique stéphanoise du début des années 70 avec la fermeture de toutes les industries traditionnelles sidérurgiques, minières, textiles, militaires et commerciales. L’investissement dans la formation professionnelle, l’éducation, l’enseignement supérieur a alors généré un puissant ascenseur social pour l’ensemble du bassin.

Fidèle à son histoire, l’école d’architecture accueille de 35 à 40% de boursiers et dispose d’un important parc de matériels informatiques en prêt gratuit annuel.

Un réseau de nombreuses colocations à proximité de l’école à coût réduit génère une vie de « campus urbain ».
L’ensemble des services sociaux et de vie étudiante de l’Université sont mis à disposition des étudiants de l’école.

Depuis 2014, les voyages pédagogiques en France et à l’international ont été rendus totalement gratuits pour les étudiants.
Le travail produit et les workshops sont évalués et génèrent des crédits ECTS obligatoires.
Les voyages favorisent la constitution de réseaux professionnels ainsi que l’implantation professionnelle à l’étranger (par exemple : en Colombie, Suisse, Belgique ou Br.sil). Ils permettent surtout, à tous les étudiants, d’avoir une solide formation en matière de culture architecturale. (Les étudiants bénéficient de l’appui des services administratifs.)

Avec l’appui de l’Université de Lyon, l’école a accueilli en master trois étudiants réfugiés de guerre.