CONFERENCE

La forme finie est provisoire

Beniamino Servino, architecte (Italie)

Image : The Dries Van Noten Texturized 7 Crosses Cathedral

MER 7 FEVRIER 2018 A 18H

Amphithéâtre de l’ENSASE

Beniamino Servino, architecte italien visionnaire et versatile, sera en dialogue avec Silvana Segapeli, architecte, enseignante à l’ENSASE, pour exposer sa théorie de la forme finie.

Une longue série d’images, collages et dessins de l’auteur, vont accompagner une conversation sur les pratiques en architecture.
La représentation devient à la fois outil et prétexte pour réfléchir sur l’architecture comme forme perpétuellement inachevée, toujours en train de se faire et de se défaire.
Dans ce travail la forme est prise en compte « dans son acception de figure [boîte, shape] qui se modifie, s’altère, se stratifie, grandit, se comprime, s’achève, jusqu’à la sa dissolution. » [Servino]

Beniamino Servino est architecte, diplômé en 1985 de l’Université d’architecture de Naples. En 1994, il créé l’agence SERVéN, un groupe de réflexion construit autour de la question du monumental dans l’architecture et dans le contexte d’une ville-territoire post-écologique. Récemment, il développe un manuel de l’Esthétique de la Misère Digne, conséquence de la crise économique mondiale. Visionnaire et ironique, il imagine le présent à travers un vocabulaire personnel constitué de mémoire et de désir de beauté.
Son travail traverse la question de l’architecture comme Bien-commun de manière engagée. Elle est une « affaire publique » par excellence, dans une lutte menée contre l’abandon de la culture du territoire et de l’espace public qui aurait laissé des signes violents et dramatiques dans le paysage urbain. Beniamino Servino a récemment publié ces réflexions dans des ouvrages où il entretient un dialogue entre textes courts et images : Besoin Monumental, publié en 2012, Obvius, 2014, et Vacua Forma, Introduction à la ville et au Paysage, 2017.

2018-01-30T09:59:07+00:00