EVENEMENT

Semaine Architectes Citoyen(ne)s 20-21

Conférences / Débats / Table ronde / Projections / Exposition

29 Septembre – 2 Octobre 2020
Toutes les conférences se tiendront en amphithéâtre et seront retransmises en direct en salles 123, 219 et 404.

« Fabricante » d’architectes, l’ENSASE entend inscrire les questions fondamentales de Diversité et d’Egalité au cœur de la mission académique et pédagogique qu’elle assure chaque année universitaire auprès de quelque 650 étudiant(e)s de toute origine et venant de tous milieux sociaux.

Dans ce contexte, au manque de connaissance parfois, et à la persistance des préjugés sans doute, nous avons décidé cette année de placer la traditionnelle Semaine d’intégration des étudiant(e)s sous le signe de l’interculturalité, l’altérité, la citoyenneté et la dignité. Des intervenant(e)s de renommée
nationale viendront à l’ENSASE pour animer des temps d’information, de sensibilisation et de formation. Certains d’entre eux(elles) seront nos « Grands témoins », nous leur demanderons d’offrir aux étudiant(e)s et personnels des clés de lecture et d’analyse, afin de donner à chacun l’opportunité d’utiliser des
outils scientifiques fiables, incontestables et incontestés.

Pour garantir cette qualité des interventions, l’ENSASE a souhaité travailler avec des universitaires de renom, historien(ne)s, sociologues, ethnologues comme philosophes, des praticien(n)es clinicien(ne)s, ainsi que les associations nationales et leurs délégations régionales. Leurs apports et leurs technicités sont indispensables à la construction d’une information dépassionnée, équilibrée et juste, évitant l’écueil des interprétations simplistes et hâtives. Par leurs travaux et investigations, ils(elles) sont aussi acteur(trice)s de la progression de l’introspection collective et rendent encore plus évidente l’exigence des valeurs de citoyenneté comme pré-réquis de notre contrat social. Leur présence à l’ENSASE ne rendra ces valeurs que plus légitimes et impérieuses pour présider aux activités multiformes de l’École, sa vie étudiante comme ses pédagogies pour former des Architectes-Citoyen(ne)s !

Mardi 29 septembre 2020

•18h30 > Conférence inaugurale
Chris Younès, psychosociologue, docteure et HDR en philosophie, professeure à l’Ecole Spéciale d’Architecture, ancienne présidente du CA de l’ENSASE.
Architecture de l’existence- Hybridations, métissages, synergies
« Il n’est rien de plus terrible que l’infini » écrit Nietzsche dans Le Gai Savoir à propos du « petit bateau » qui quitta la terre pour s’enfoncer dans l’océan. Parcourir, circonscrire des lieux, y séjourner, en repartir, autant de facettes de cette lutte pour exister et faire installation humaine. Il y est question d’interférences, de croisements, de coévolutions, de reprises et de rencontres, puisque nous vivons dans un « monde de relations ».
L’insistance à habiter, qui se poursuit à travers les nouvelles modalités de l’urbanisation planétaire et de la globalisation, appelle à la plus grande vigilance éthique, esthétique, politique.
Comment résister, dans cette traversée trouble et incertaine, à la démesure et à l’épuisement des milieux et des personnes ? Comment lier multiplicité, singularité et unité ? Quelles mises en intrigue projectuelles, quels terrains d’entente porteurs d’actions en commun, d’héritages, de recréations et
d’émancipations partagées ?

Mercredi 30 septembre 2020

•9h00 Ouverture de la journée
Gabriele Fiori, recteur délégué pour l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation de la Région académique Auvergne-Rhône-Alpes

•9h30 – 10h00
Rôle du référent discriminations à l’ENSASE – Dispositifs AlloDiscrim et AlloSexism
Habib Kralifa, chef du service des Ressources Humaines, Référent discriminations à l’ENSASE. Il a piloté le dossier de candidature AFNOR au double label Diversité Egalité, obtenupar l’ENSASE en 2018 et 2019.

•10h – 10h30
Présentation des missions du Défenseur des droits pour le département de la Loire
Dolorès Ponramon, déléguée territoriale du Défenseur des droits, ex-conseillère municipale, chargée de la lutte contre les discriminations et de la défense des droits à Roanne, est engagée de longue date dans le milieu associatif et syndical. Elle est l’une des cinq délégués du Défenseur des Droits sur le secteur Loire Nord.

•10h30 – 12h00
Formation par le groupe Egaé sur les violences sexistes et sexuelles à destination des personnels et étudiants de l’ENSASE.
Le groupe Egaé est une agence de conseil, de formation et de communication experte de l’égalité entre les femmes et les hommes, de la lutte contre les discriminations, de la diversité et de la prévention des violences sexistes et sexuelles.

14h00 -16h00
> Grand témoin
Johanna Barasz, déléguée adjointe à la Délégation Interministérielle à la Lutte Contre le Racisme, l’Antisémitisme et la Haine anti-LGBT (DILCRAH).
Racisme, antisémitisme : comment lutter contre la haine?
La France connaît une situation paradoxale : la tolérance à l’égard des minorités, l’acceptation de la diversité y sont de plus en plus répandues et pourtant, les violences antisémites et racistes, qu’elles soient physiques ou verbales connaissent une croissante préoccupante. Comment comprendre cette
contradiction? Et comment faire reculer les stéréotypes et les préjugés sur lesquels prospèrent la haine et les discriminations?

Jeudi 1er octobre 2020

•10h30 – 12h
> Projection du film «Sauvage au coeur des zoos humains, sortir de l’oubli»
Documentaire de Pascal Blanchard et Bruno Victor-Pujebet
Présentation du film par Nicolas Bancel, historien, spécialiste de l’histoire coloniale et postcoloniale française

•12h00 – 13h00
> Présentation de l’exposition «Images et colonies en France, iconographie et propagande coloniale sur l’Afrique française de 1880 à 1960», réalisée par Pascal Blanchard, Nicolas Bancel et Laurent Gervereau, 1993.
Présentation commentée par Pascal Blanchard, historien et documentariste, fondateur de l’agence «Les bâtisseurs de mémoire», et Jacques Porte, directeur de l’ENSASE, architecte du Patrimoine, zoom sur l’architecte Albert Laprade, auteur du Palais de la porte dorée pour l’exposition coloniale de 1931 à Paris et la Cité internationale universitaire de Paris.

•14h00 – 16h30
> Table ronde
Agir contre le racisme et les disciminations : Que fait-on? Comment fait-on?
Said Idir, secrétaire général et Cécile Pilato, en charge du secteur éducatif de la Ligue de l’enseignement de la Loire
Alain Blum, président Région, Christine Cauet, présidente Saint-Etienne de la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (LICRA)
Daniel Boitier, secrétaire fédéral de la Loire, animateur du pôle laicité de la Ligue des droits de l’Homme
Allaoua Bakha, membre fondateur du Grain (Groupe de Recherche et Animations Interculturelles)

•17h00 – 17h30
> Restitution de la table ronde
Pascal Blanchard, historien et Manuel Bello-Marcano, sociologue, architecte

•17h30 – 18h45
> Grand témoin
Pascal Blanchard, historien, spécialiste du « fait colonial » et des immigrations (Laboratoire Communication
et Politique), Centre national de la recherche scientifique (CNRS).
Décoloniser les imaginaires
Les stéréotypes sont toujours vivants. On n’a jamais vécu entouré d’autant de stéréotypes qu’aujourd’hui et on ne les a jamais autant identifiés, analysés et déconstruits dans le même temps. C’est un paradoxe, mais c’est celui de notre temps où ces enjeux sont désormais des questions politiques majeures. Les stéréotypes interrogent le vivre ensemble, les enjeux interculturels, la notion de « diversité » et nos sociétés métissées et mondialisées à l’heure de la montée des populismes et du rejet de l’immigration. C’est aussi pour cela, au moment où l’on revendique de « décoloniser les arts», de repenser nos musées et quoi faire des collections qui s’y trouvent et qui ont « été pillés au temps des conquêtes coloniales », où l’on questionne l’enseignement de l’histoire et
la notion « d’être français », qu’il nous semble important de questionner le monde des musées et celui de l’histoire, en gros de repenser nos imaginaires.

Vendredi 2 octobre 2020

•10h00 – 11h00
Initiatives universitaires de sensibilisation et de lutte contre les discriminations
Professeur Rodolphe Charles, enseignant à la faculté
de Médecine Jacques Lisfranc de Saint-Etienne et médecin généraliste.

•11h00 – 12h00
Esprit carabin et risques psychosociaux
Myriam Dergham, étudiante en médecine à la faculté de Médecine Jacques Lisfranc de Saint-Étienne présentera sa recherche sur les risques psychosociaux des étudiants en médecine de la deuxième à la sixième année.

•14h00 – 16h00
Projection de courts métrages et débat autour du thème de la parole conduit par Fabrice Dhume (en lien avec les représentants étudiants du CA de l’ENSASE)
Intervention de l’UNEAP, Union nationale des étudiants en architecture et paysage

•16h00 – 17h00
> Grand témoin
Fabrice Dhume, sociologue, membre du collectif CRISIS (Coopérative de Recherches ImpliquéeS et d’Interventions Sociologiques).
Synthèse de la journée
Conférence sur les frontières sociales dans le monde de l’enseignement supérieur et de la recherche
Fabrice Dhume évoquera le projet ACDISCRI, enquête nationale, pour mesurer et documenter les discriminations et l’expérience des rapports sociaux de genre, classe, race, orientation sexuelle, handicap/santé, opinions politiques et appartenances syndicales.
Le projet ACDISCRI se distingue en une enquête quantitative (questionnaire en ligne), puis une série d’enquêtes qualitatives (série d’entretiens) auprès de l’ensemble des personnels des universités et écoles et des étudiants sur la base du volontariat à partir de l’automne 2020.

Télécharger le programme détaillé