CONFÉRENCE

L’hypothèse collaborative

Arthur Poiret, architecte urbaniste
Atelier Georges

6 NOV 2018 à 18h30 – Amphithéâtre

L’Hypothèse Collaborative, conversation avec les collectifs d’architectes français – Arthur Poiret (ateliergeorges)

L’Hypothèse Collaborative est né d’un certain nombre de constats – dont celui, central, d’une crise sans précédent au sein des métiers de la fabrique urbaine. Certes, ces derniers sont, depuis quelques décennies déjà, en plein bouleversement mais il semble que la transformation des conditions d’exercice s’est accélérée sous l’effet des turbulences économiques et écologiques que traversent nos sociétés. Comment concevoir sans commande claire, sans programme défini, sans financement stable, sans dynamique de marché, sans pilotage intelligible, sans opérateurs identifiés  ?

C’est dans ce contexte que se positionne l’Hypothèse Collaborative. Nous avons choisi, pour mener cette enquête, de partir à la rencontre de celles et ceux qui ont déjà ouvert un ailleurs. Ces pratiques bousculent la conception linéaire de la fabrique de la ville, où chacun, du propriétaire foncier à l’usager, en passant par l’aménageur, le promoteur, l’investisseur, exerce ses compétences, les unes après les autres. Cette mécanique, adaptée à l’extension urbaine sur le domaine agricole – la forte plus-value et la faible complexité opérationnelle en ont fait un outil d’une efficacité remarquable dans la croissance urbaine d’après-guerre. 

Georges est urbaniste, paysagiste et architecte, lauréat du Palmarès 2014 des jeunes urbanistes. Il accompagne aujourd’hui plus d’une vingtaine d’acteurs de la ville et conçoit des démarches de projet qui mobilisent l’intelligence collective de la ville et des territoires : habitants, usagers, entrepreneurs, élus, techniciens, chercheurs.

Arthur est l’homme de terrain de l’Hypothèse Collaborative – depuis près de deux ans il sillonne la France à la rencontre des collectifs, sur les chantiers qu’ils réalisent, à l’occasion des événements qu’ils organisent, entre deux réunions ou dans leurs locaux pour recueillir leurs paroles et échanger sur le rôle de l’architecte dans le contexte actuel.

2018-10-29T14:11:27+00:00