LA FORMATION D'ARCHITECTE
Illustration

Les enseignements sont organisés principalement en trois cycles universitaires.

DIPLÔME D’ÉTUDES EN ARCHITECTURE CONFÉRANT GRADE DE LICENCE (BAC + 3).

Le diplôme d’études en architecture permet aux étudiants de premier cycle, sur la base d’un programme articulé autour de l’enseignement du projet (dès la première année) :
- d’acquérir une aptitude à analyser l’espace architectural et urbain,
- de maîtriser les questions de représentation,
- de disposer d’une capacité de synthèse et de l’exprimer en situation de projet,
- d’acquérir les bases d’une culture de projet.

La licence permet :
- l’inscription en deuxième cycle, conduisant au diplôme d’Etat d’architecte,
- une réorientation, après avoir obtenu des équivalences, vers des filières courtes d’enseignement supérieur, liées à d’autres dominantes.

DIPLÔME D’ÉTAT D’ARCHITECTE CONFÉRANT GRADE DE MASTER (BAC + 5).

Le deuxième cycle conduisant au diplôme d’État d’architecte et conférant grade de master, constitue le prolongement logique du diplôme d’études en architecture et permet aux étudiants :
- de conforter leur appropriation des savoirs nécessaires à la mise en forme du projet,
- de se construire une capacité critique à différentes échelles : édifice, ville, territoire,
- de maîtriser des projets complexes et de s’initier aux travaux d’études et de recherches.

Ce cycle est sanctionné par un Projet de Fin d’Etudes (PFE), présenté à la fin de la cinquième année.
Le PFE ne permet pas d’assumer la responsabilité de maître d’œuvre, seul auteur des projets et signataire des permis de construire. Cette responsabilité ne peut s’acquérir qu’après l’obtention de la capacité à exercer la maîtrise d’œuvre en architecture.

Il permet en outre :
- l’insertion professionnelle, en qualité d’architecte, pour exercer à titre salarié des missions de conception et de conseil dans différents domaines d’activités,
- l’inscription à la capacité d’exercice de la maîtrise d’œuvre, aux formations professionnalisantes spécialisées diplômantes,
- l’inscription en troisième cycle, conduisant au doctorat d’architecture, qui reste toutefois subordonnée à l’évaluation, par le directeur de thèse, de l’aptitude à mener une recherche.

HABILITATION À EXERCER LA MAÎTRISE D’OEUVRE EN EN SON NOM PROPRE (HMONP)
(BAC + 6).

Après l’obtention du diplôme d’Etat d’architecte, les architectes désirant exercer la maîtrise d’œuvre en pleine responsabilité s’engagent dans une formation qui alterne enseignements, immersion professionnelle et travail personnel.
Destinée à former des acteurs de haut niveau, cette formation confronte les Architectes diplômés d’état aux règles, aux contraintes et aux enjeux liées à l’exercice de mise en œuvre personnelle du projet. Outre l’acquisition et la maîtrise de connaissances spécifiques, elle tend à développer les capacités d’autonomie d’action et d’évaluation critique des situations rencontrées.
Inscrite dans un cycle universitaire d’un an elle comprend :

• l’élaboration d’un protocole, document d’intentions propre à chaque candidat(e) qui présente les objectifs que celui ou celle-ci assigne à l’ensemble de son année HMONP,

• une mise en situation professionnelle de 6 mois minimum dans les milieux de la maîtrise d’œuvre, encadrée par un tuteur au sein de l’organisme d’accueil,

• 150 heures enseignements délivrées à l’école, en alternance avec la mise en situation professionnelle et qui abordent les domaines essentiels de la pratique : économie du bâtiment, technique de chantier, droit de la construction et de l’urbanisme, gestion contractuelle, comptabilité, management …

• l’élaboration d’un mémoire personnel et sa soutenance devant un jury composé majoritairement d’architectes praticiens.

JPEG - 267.5 ko
shéma cursus
PDF - 1.1 Mo
Programme pédagogique ensase
ACTUALITÉS
ENTRÉE À L'ENSASE
RESSOURCES
ARCHITECTURE POUR TOUS
CONTACT
APPELS D'OFFRE
INTRANET / COURRIEL