ENTRÉE À L'ENSASE

CRITÈRES D’ADMISSION ÉTUDIANTS FRANÇAIS DE NIVEAU BAC ET BAC +1

Être titulaire du baccalauréat ou justifier d’une attestation de succès à un diplôme d’accès aux études universitaires ou d’un titre français ou étranger admis en dispense ou en équivalence du baccalauréat.

ÉCHÉANCES ET FORMALITÉS

Demande d’admission :

Les pré-inscriptions se font exclusivement sur le portail internet Admission Post-Bac : http://www.admission-postbac.fr

Sont concernés par cette procédure :

  • Les candidats préparant le baccalauréat français
  • Les candidats titulaires du baccalauréat français,
  • Les candidats titulaires ou préparant un diplôme admis en dispense du baccalauréat français,
  • Les candidats titulaires ou préparant un diplôme de l’Union Européenne équivalent au baccalauréat français.

Le formulaire papier de pré-inscription sur le portail Admission Post-Bac doit être retourné à l’ENSASE au plus tard le 2 avril 2016 (cachet de la poste faisant foi) avec les documents stipulés sur le site APB :

  • la fiche de renseignements (à imprimer sur APB)
  • la preuve du paiement carte bancaire (APB en ligne par Paybox) ou chèque libellé à l’attention de l’agent comptable de l’ENSASE :
  • 37 euros pour les étudiants non boursiers
  • ou 19 euros pour les étudiants boursiers qui fourniront leur notification définitive de bourse

Il est demandé aux postulants de ne pas attendre le dernier jour pour envoyer leur candidature, les délais postaux pouvant être variables et pouvant, de ce fait, mettre en péril leur candidature en cas de non réception dans des délais tenables par l’administration et au vu du calendrier imposé aux établissements par la procédure APB.

Un nombre déterminé de dossiers sera retenu par la commission pour passer une audition qui aura lieu le samedi 21 mai 2016.

Contact :
scolarite@st-etienne.archi.fr

Le nombre de places d’accueil en première année est fixé chaque année par le conseil d’administration. Les dossiers incomplets ou parvenus hors délai, ainsi que ceux dont la réception entraîne pour l’école des frais (bien vérifier l’affranchissement), sont systématiquement refusés. Toute fraude constatée entraînera le rejet du dossier et l’impossibilité de présenter une nouvelle candidature à l’ENSASE.

Objectifs, principes et modalités de l’examen des candidatures pour l’inscription en première année du premier cycle des études d’architecture dans Écoles nationales supérieures d’architecture (ENSA)

Ref. :Arrêté du 20 juillet 2005 relatif aux modalités d’inscription dans les écoles d’architecture

Dans le cadre de la mise en œuvre des préconisations prioritaires du rapport de Monsieur Vincent Feltesse (Concertation sur l’enseignement supérieur et la recherche en architecture, avril 2013), la feuille de route adressée aux ENSA par la Ministre de la culture et de la communication (30 décembre 2013) a fixé un objectif d’harmonisation des modalités d’examen des demandes d’inscription en première année du premier cycle des études d’architecture.

Cette harmonisation, qui doit être réalisée dans de nombreux aspects (calendrier, modalités pratiques, aptitudes requises, motivations attendues), a été préparée dans le cadre d’un groupe de travail en 2014 et en concertation avec les directeurs des ENSA. Ces travaux ont permis de définir un premier cadre général dont les principes ont été mis en œuvre par une majorité d’écoles dès la rentrée 2015.

A compter de la rentrée 2016, toutes les ENSA sont invitées à appliquer ce cadre général dont les objectifs stratégiques, principes généraux et modalités techniques sont exposés dans la présente instruction.

Le périmètre de l’harmonisation concerne prioritairement les candidatures des élèves de Terminales des lycées français. Les autres candidatures à l’inscription en première année du premier cycle pourront faire l’objet de modalités spécifiques (notamment les candidatures pour l’inscription à un double cursus d’architecte et d’ingénieur, les candidatures des bacheliers ou des titulaires d’autres diplômes de l’enseignement supérieur, les candidatures d’élèves en lycée à l’étranger).

1. Les objectifs stratégiques de l’harmonisation des conditions d’examen des candidatures des élèves de Terminale :

Les objectifs de l’harmonisation sont :

  • assurer la lisibilité de l’accès aux études d’architecture et la cohésion du réseau des ENSA, par des règles d’admission similaires au plan national ;
  • contribuer à la démocratisation de l’accès à l’enseignement supérieur

-* par la clarification des processus d’admission et l’égalité de traitement,

  • par la suppression de modalités qui, de fait, encouragent le recours à des préparations privées ou à des préalables qui nuisent à l’accès direct aux ENSA après le baccalauréat ;
  • contribuer à la simplification administrative pour les usagers, notamment par le recours aux outils de l’administration électronique.

2. Les grands principes devant présider à l’examen des candidatures des élèves de Terminale

La session d’orientation prévue à l’article 9 de l’arrêté du 20 juillet 2005 relatif aux modalités d’inscription dans les écoles d’architecture doit comporter deux phases.

La première phase doit permettre l’identification des prérequis à partir du dossier scolaire du candidat tel qu’il est renseigné sur le site Admission Post-Bac (APB). A la demande de l’école, une lettre de motivation peut être jointe au dossier.

La seconde phase repose sur l’audition des candidats disposant des prérequis, selon une procédure dont les modalités sont harmonisées au plan national .

Lors des deux phases, l’examen des candidatures ne doit comprendre aucune modalité impliquant l’acquisition préalable de connaissances, de savoirs ou de compétences en dehors de l’enseignement secondaire.

A l’issue des deux phases, l’inscription est décidée par le directeur de l’école sur proposition de la Commission de validation des études, expériences professionnelles ou acquis personnels (article 9 de l’arrêté du 20 juillet 2005).

L’utilisation de l’application APB doit être strictement conforme à la charte des droits et devoirs du candidat fixée par le Ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche1. En particulier, ni les vœux du candidat pour une autre école, ni même le classement des vœux ne doivent faire l’objet d’une interrogation de la part des ENSA. Chaque candidat doit pouvoir classer ses vœux « en toute liberté sans subir une quelconque pression, sachant que les établissements d’origine et d’accueil n’ont jamais connaissance de [la] liste ordonnée de vœux ».

3. Les modalités d’organisation des deux phases de la session d’orientation

3.1. L’identification des prérequis à partir des résultats scolaires de l’enseignement secondaire (décision de la CMO du mardi 8 décembre 2015)

  • les disciplines de l’enseignement secondaire retenues pour l’examen des dossiers scolaires des candidats ; Toutes les disciplines sont retenues à l’ENSA Saint-Etienne
  • le cas échéant, les coefficients appliqués aux notes : les notes obtenues au bac français ont un coefficient 3, les autres résultats ont un coefficient 1
  • le cas échéant, les dispositions spécifiques applicables à certaines filières ou séries du baccalauréat ; Aucune disposition spécifique, les filières et sériées du baccalauréat sont toutes considérées comme équivalentes
  • si l’appréciation du dossier scolaire constitue uniquement un critère d’accès à la seconde phase ou si elle est prise en compte dans l’appréciation globale de la candidature : A l’ENSASE, c’est uniquement un critère d’accès

3.2. L’audition des candidats

L’audition des candidats prend la forme d’un entretien avec un jury.

Lors de l’entretien :

  • le jury peut disposer du dossier scolaire du candidat (appréciations littérales des enseignants du secondaire ; séries, filières ou options du baccalauréat, etc.), sans que l’entretien ne constitue une seconde appréciation des prérequis scolaires (ils sont réputés acquis à l’issue de la première phase) ;
  • aucune œuvre personnelle de nature technique, académique ou artistique ne doit figurer au dossier du candidat, même à titre facultatif.

Les jurys sont composés d’au moins deux personnes. Aucun membre de jurys ne doit participer aux auditions (ou aux délibérations de la Commission de validation) qui concernent un candidat avec lequel ce membre a des liens, tenant à la vie personnelle ou aux activités professionnelles, qui sont de nature à influencer ou à paraître influencer l’exercice indépendant, impartial et objectif de sa fonction.

A l’issue de chaque entretien, dont la durée minimale est égale pour tous les candidats, les appréciations du jury sont formalisées sur une grille de critères commune à tous les jurys de l’école et fixée par la Commission de validation.

La Commission de validation, qui veille à l’harmonisation des notes des jurys , propose au directeur un classement des candidats assorti d’un avis motivé individualisé.

L'ENSASE
PÉDAGOGIE & RECHERCHE
VOYAGES / RELATIONS INTERNATIONALES
VIE ÉTUDIANTE / INSERTION PROFESSIONNELLE / HMO